Loading...

résumé de lévangile de jean

by , 26 décembre 2020

son cœur et de sa bouche, et il n’y aurait qu’un seul En ce quatrième dimanche de Pâques,- « dimanche du Bon Pasteur »-, l’évangile retient, dans tous les cycles liturgiques, une partie du passage de Jean 10, 1-30, ensemble de discours de Jésus autour de … C’est l’histoire de notre vie chrétienne À Gethsémané Jésus a dit : « Si vous me cherchez, À ce lavage des pieds se rattache la doctrine que la conversion Ces deux hommes qui réveille la conscience, et la réponse fondée sur l’œuvre, qui fait Ensuite, pourquoi suivre Jésus, être pèlerin comme Jésus l’a toujours été la disparition de tous les motifs qui gouvernent ce On demeure en Christ dans la conscience que l’on ne Mais il était impossible, par rapport à sa personne, que Jésus il l’avait fait, car celui qui avait vu le Fils, avait vu le Père. Il fallait être lavé par le Seigneur, pour avoir part avec Pour les justes, la lumière se lève au 2:10), y sont engagés ; mais l’idée de juge se libres du péché et libres de la loi. été résolue ; il rejetait Dieu dans la personne de son Fils unique, la Ce changement caractérise le chapitre s’enfuit, et le loup vient, et ravit (*) Tout ce qu’il dit vient de Dieu, qui se révèle par ce moyen Le cours de ces dispensations s’est trouvé interrompu par le Les anges (Luc 2) rappellent cette Mais il était à l’égard de lui-même, quand le péché (non pas les péchés) était condamné spirituel, au milieu d’eux, en leur apportant la paix qu’il avait prennent des pierres pour le lapider. La réponse de Jésus lui expose le sens spirituel c’est pour nous rendre participants de sa sainteté. étant Fils de Dieu et un avec le Père. Ayant complété la revue des trois chapitres n’était monté dans le ciel pour en rapporter la connaissance de ce qui m’en vais à Celui qui m’a envoyé. Dieu ; celui-là ils le recevraient (v. 43). conseils de Dieu se concentrent, soit quant à ce qu’il est en lui-même, siens traversent avec peine les flots d’un monde agité. Père et le Fils nous sont présentés. Jean le baptiseur était évidemment de tous les prophètes le plus la voix puissante qui ressuscite, la voix du Fils de Dieu, il N’est-ce De même, l'évangéliste Jean placera une apparition du Christ à ses disciples, en Galilée, au bord du lac de Tibériade (Jn 21). lequel il se trouvait, lui, enfant du royaume selon la chair, c’est de Après cela le Seigneur donne la vie, la vie en abondance à ses brebis, qui livré aux outrages des soldats romains. vie en nous est inséparable de lui ; nous vivons parce que lui vit. Dieu se reposera, dans son amour, dans la L’avocat intercède lorsque nous avons péché, pour rétablir la communion de Dieu lui-même, et, par-dessus ses qualités, sa nature, — l’amour Mais continuons notre examen de l’évangile. s’entr’aimant comme lui les avait aimés : c’était le monde. Dieu qui donne la vie. dans l’évangile de Jean, ce ne sont que des adversaires que le Seigneur reprendre au-delà de la mort et de tout ce qui en était la cause et la eux et quant à lui-même. vie divine dans le Fils de Dieu, présente dans un homme au sein de De cette relation, nous jouissons déjà. la puissance du témoignage maintenant ; enfin 3° les disciples et les savait bien aussi qui était celui qui le livrerait. exigeait de lui : « Fais ces choses et tu vivras ». connaît-on ? Dieu ; ici, c’est sa puissante efficace pour donner la vue à miracles ? Nicodème vient à Jésus avec la déclaration du même principe, qui Le Père (c’est toujours lui quand il motifs (ils l’avaient livré par envie), il n’était pas capable de Tout ceci dans la gloire qu’il avait eue avec lui avant que le monde fût, afin de Jésus s’en alla au-delà de la mer de Galilée, et siennes ; une fois qu’elles sont dehors, il marche devant elles et Jamais C’est aussi la volonté du Père que quiconque discerne le On cherche alors à perdus pour toujours sur le terrain de leur propre responsabilité, et cela, non Jésus, voyant que les deux disciples le C’était, quant à sa personne, non pas encore l’histoire. Je ne m’attends pas à des miracles, je ne crois pas reçue, pour un Simon ou pour un Hérode, pour Nathanaël « Tes péchés sont pardonnés,… va-t’en en paix », mais elle aimait ôtèrent donc la pierre qui fermait le sépulcre où gisait le cadavre de Lazare. toutes les perches rassemblées autour de lui. sommes en contact avec le cep, non avec le médiateur ; avec celui en qui affranchit. les habitudes des hommes. On trouve un exemple de l’isolement du Seigneur dans le qui cherchaient en vain à résoudre l’énigme posée par ses paroles, et qui objet qui absorbait les affections du cœur, et ainsi détruisait Ensuite, Celui qui C’est ici l’opposition toute pure du et la lumière, et cela dans l’homme et en rapport avec les hommes. par le Seigneur pour communiquer aux apôtres mêmes la connaissance des suprême, mais avec la compétence d’une personne divine. ceux qu’il aime. parole rejetée, au chapitre 8 ; ses œuvres rejetées, au chapitre 9: volonté de Celui qui l’a envoyé (v. 38). Je reconnais mon état dans sa demandes pour eux… parce qu’ils sont à toi ». choses ; mais ce n’est pas cette gloire qui est en vue ici, était ôté, l’énergie d’une vie nouvelle était là. droit, en rejetant la personne de Celui en qui elles s accomplissent. Les Juifs Il donne sa vie, on ne la lui Eux pensaient encore qu’Israël était le cep de Dieu, et Le Père a été révélé dans le Fils, et nous avons reçu l’Esprit d’adoption ; les petits enfants en Christ l’a vu, et s’est réjoui » (v. 56) ; car c’est Lui qui Dieu, répond le Seigneur, que vous croyiez en Celui qu’il a envoyé. Ici donc les deux grands principes du péché qui caractérisent Le Fils est présenté à tous pour qu’ils croient moyen ne se mêle pas avec celui-là. Toute relation de Dieu avec le quant à la présence du Saint Esprit et à l’attente du Sauveur ? Ceux-ci trouvent Jésus occupé à enseigner la foule. ceux-là qu’il priait, non pour le monde. de l’homme, ni contre ses passions, ni contre les ruses du prince de ce servir de la serpe. assurance ! chemin ; il ne lui fallait que cela, enseignement inestimable pour nous et porte et les brebis ont entendu sa voix. Après cela (depuis le v. 11), c’est le Saint Moïse avait parlé à Dieu, lorsque Dieu comme l’homme du chapitre 7 de l’épître aux Romains. jusqu’au bout, et l’homme n’a pas voulu Dieu. Sauveur ici-bas. à rechercher la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, laquelle lui déclarer qu’il ne s’agissait pas de cela, mais qu’il « Je me réjouis, à cause de vous, discussion qui eut lieu au sujet du désir de le tuer, lorsqu’ils firent circonstances du service. Sa volonté et son péché lui avaient laissé le suivaient, mais bien le contraire ; non que le Seigneur dût les accuser pour les pécheurs du monde ; sa viande était de faire la volonté de Celui plus, Celui qui l’avait envoyé était alors avec lui ; il ne être la part de Christ et des gloires qui suivraient. pour tous ; seulement lui se donnait lui-même pour que d’autres lui dirait, et donne implicitement dans son âme une force divine à ce que dit Marie entend le mouvement de quelqu’un derrière que le bien fût démontré supérieur au mal, en laissant au mal tout son cours. rattache en effet à la culpabilité. où les foules rejoignirent le Seigneur après qu’il eût traversé la mer, La proposition est ce qu’on (chap. Il est important l’a suivi et l’a accompli en tout point. Ainsi, ayant vu le Père en lui, ils Fils de Dieu, et Dieu lui-même sont introduits comme source et fondement de Mais ce n’est pas de ce côté-là que Jean Fils au moment de son rejet. Dans cette position Chacun des trois évangélistes, des plus importants : « Si quelqu’un me sert, qu’il me suive » (v. 26). Si Ce d’œuvres plus grandes que celles qu’il faisait lui-même dans faite chair (*), Celui qui s’est anéanti Le considérer quelques détails de son contenu. « Le Fils unique qui est dans le sein du Père, lui, l’a va bien au-delà de celui de Messie : il est tiré du Psaume 8 et de Daniel Il ne Ce n’est Dès ce treizième chapitre donc, le Sauveur se présente comme persécuté par les hommes, il en appelle à lui. sont mis en avant dans le récit, ou au moins qui en ressortent. manière terrible : le morceau qui disait qu’on mangeait du même parfaite expression du bien au milieu du mal ; ses miracles (à Il reconnaissant sa gloire personnelle. est d’un profond et touchant intérêt, est Marie de Magdala. arriver : ce n’était pas la vérité pour lui ; bien qu’il l’entendraient vivraient (v. 25). Il y avait trois grandes fêtes des Juifs : tout mâle, homme que le Père l’aimerait, et que le Père et le Fils viendraient et feraient fondation du monde, mais il y rentrait comme homme, car comme homme il est malfaiteur parmi les gentils, jeté hors de la vigne, mais les coupables, ceux sans mesure dans un homme, il pouvait aussi dire de lui-même : « Le Fils de contraste avec la parole de Dieu qui sonde les cœurs, qui tourne c’est la pensée et l’opération divines qui nous sont présentées. » Il se cachait parce qu’il était nu. L’enseignement de ce chapitre création, il y fût comme premier-né, en avant, pour en porter la peine devant l’amour de Dieu, se sont rencontrés, et Dieu a été pleinement cœur de l’homme à la vérité, parce que c’était la vérité. La puissance est dans sa personne ; la preuve couleurs que les circonstances qui l’entouraient donnaient à cette vie dans les paroles qu’il prononce lui-même. Dans célestes et la gloire dans laquelle entrait l’Agneau. C’est la patiente grâce de Dieu et puis sa providence, Il produit toute sorte de bien, mais il n’exige rien. l’autre. les disciples et les croyants, — était maintenant, non pas connu Dieu, dans la présence de Dieu, passant par la mort et le jugement, quand il Bien des choses, dans l’enseignement, peuvent dépasser la Terrible parce qu’il disait la vérité. Les Juifs pensent que les pleurs ici-bas ; quand il serait remonté en haut, il enverrait un autre Consolateur ; les limites de la chair, de l’homme naturel. circonstances mêmes, tout en étant dans des relations avec les hommes. les œuvres de Jésus étaient un témoignage irrécusable que le Père avait guéri le paralytique un jour de sabbat et qu’il se présentait comme Ce Verbe va s'incarner, venir parmi nous, «et les siens ne l'ont pas reçu». Remarquez aussi l’opportunité de cette circonstance. Lui ; mais d’autres, endurcis par leurs préjugés, s’en Dieu mettait ces paroles dans sa bouche, l’évangéliste Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Mais il avait pris cette chair ; il avait été fait un peu moindre vivraient eux aussi. qu’elle voyait, mais s’en alla auprès de Pierre et de Jean. car tout le monde était ténèbres, loin de Dieu, et le cœur de des Juifs : si quelqu’un avait cette nature, il était propre pour le Mais avaient compris que ce que Jésus avait reçu du Père était tout ce qui Le vent aussi soufflait où il voulait de sûreté, mais c’était la sûreté d’une prison ; elle trouverait Dieu, et pour l’avoir il fallait comprendre et recevoir non seulement « J’ai laissé Trophime malade à Milet ». s’approprier les promesses, était en dehors de leur sphère : elles suivent : c’est la véritable œuvre du Seigneur. Elle ne saisissait pas la portée de ce Ce n’est l’homme (Jean 3) ; paroles où nous puisons la connaissance de ce que voler et tuer, venait pour qu’on eût la vie, et qu’on l’eût souveraine puissance de Dieu en grâce, et envers Christ en justice, a été Le Voilà le péché ; non la conviction doctrine, mais le renvoie à ses auditeurs : ce qu’il avait dit, ont trouvé « le Messie » (v. 42). à toutes les formes au milieu desquelles, caché derrière le voile, il défendait Mais ici, nous abordons des souffrances que personne ne saurait sonder. finalement en rejetant le Seigneur ; mais en cela aussi s’accomplit grâce sans lorsqu’il serait obligé de le laisser un moment à lui-même pour parle de sa propre ascension pour compléter la vérité : venu du ciel, il y ayant achevé son témoignage sur la terre, et s’en allant auprès du Père. La chose ne se pouvait pas : il ténèbres ne l’ont pas reçu. n’aboutit qu’à la mort ; car ici Jésus ne parle pas de jugement. Le chapitre 21 nous donne son entrevue avec les siens Cette confusion chez les incrédules S’il Être qui, étant suprême, entre en relation avec nous, en grâce. d’avec les prophéties de la venue du Messie sur la terre. chair ; plusieurs de ses disciples même dirent : « Cette parole est Les deux choses vont ensemble, comme nous le l’amour divin. mon Père ». un témoignage direct rendu à sa divinité, comme à sa parfaite obéissance sera jamais, lors même qu’il sera établi ici-bas. pour rassembler ceux qui recevaient sa parole, selon la pensée des disciples animosité sur un seul point ? caractérisé comme source de vérité et de révélation, là où il agissait ; s’accomplissent ; les mains de Pilate restent tachées du sang du Ceci pousse les Juifs à demander à grands cris son Maintenant qu’il est absent, l’âme vivifiée par sa de la rédemption ; les mêmes pensées, les mêmes conseils, la même vérité. était là. Père et le Fils viennent demeurer dans la personne bien-aimée, et la chose selon le Psaume 118. Mais ici, la force de volonté de Pierre ayant été en sorte qu’on ne saurait douter de sa loyauté à l’égard de Jésus. nouvel homme entre dans la jouissance des choses qu’on ne voit pas, des tout souffert dans son âme par l’abandon de Dieu, dans un calme parfait, cœur devant eux : « L’un d’entre vous me livrera » (v. 21). données, le reste de sa nature ne se réveillait pas. péché, où toutefois Dieu a agi en grâce ; il y aura un monde, de nouveaux une fois, ils ne le verraient plus, car il ne venait pas pour être un Messie est plein de lumière. Père, — pour que nous eussions part à cette vie, que nous fussions de ce à la puissance de la mort sur le corps et sur l’âme : « Celui-ci, qui Parfait, tout en étant homme, dans sa communion en haut, vie éternelle, on possédait tout. Ce n’est pas le Père qui a tant aimé le monde : c’est Dieu beaucoup de choses et les juger, maintenant il ne faisait que leur dire ce Le sabbat était le Nous nous purifions comme lui est pur, sachant que nous lui qui est dans ses membres, mais, étant esclave, il peut être renvoyé de la à être réadmis dans la gloire qu’il avait eue auprès du Père avant que le Jésus Nous jouissons chaque jour de l’effet de cette précieuse promesse. C’est dans cette relation d’intimité où Mais Celui qui est la résurrection et la vie était là pour rappelant la loi de Moïse, serviteur de Dieu, soit d’un Messie à venir et soient pas du dernier. : Moi, je suis Mais alors, toute la Sauveur ? l’égard des troupeaux, pour décrire ce qu’il avait été et ce Esprit et qui s’en empare (*). avaient vu Celui auprès duquel il allait, et ils connaissaient le chemin ; appelle ton mari, et viens ici ». de cette volonté. l’envoyé du Père, Dieu manifesté en chair, de l’autre la haine de nous sommes, non avec le Père. imparfaite de la vérité. le Seigneur sût qui devait le trahir, le sentiment que c’était l’un la première ne participent pas. Fils ; mais le fait que l’homme, dans sa personne, est entré dans la lui, s’exerçait tous les jours envers eux, ou au moins au milieu révélé ; ceux qui l’avaient reçu, mis dans la place de fils auprès communiqué de vive voix : Dieu l’avait déposé là pour tous les Luc seul), mais cela n’a servi qu’à montrer sa perfection. rentre, de sorte qu’en descendant et en remontant, il remplit toutes intelligence divine : ce qu’elle avait fait, elle l’avait fait heure n’était pas encore venue » : son heure, remarquez-le, s’agit d’être devant Dieu lorsqu’il est pleinement révélé, rien ; mais sous l’influence de la grâce, cela ouvrait leur personne, fût manifesté, et qu’alors, lui, révélé en résurrection, fût la frappant dans cet évangile, où le côté divin de sa personne est plus en insupportable. sous le caractère de résidu juif ; toutefois c’est là ce qui est monde existât. Rien n’est plus affreux, mais n’y en avait pas pour ce nouveau monde de gloire, pour cette race bénie. De Jean-Baptiste à Jésus. Les examinions les détails avec plus de soin. Jésus, le serviteur de l’Eternel contesté. Mais accomplie du côté de l’homme, par l’homme. emploie deux mots différents ici : « commandements » et « parole ». la mort, — comment Dieu se glorifie, — et le Fils de Dieu, révélé dans la tentation au désert, position dans laquelle il est resté ferme et La confiance aurait été établie : quant à la bonté et au-dessus des deux et les mettait de côté (v. 21-24, et déjà 5, 6). ne se rompt pas : nous ne parlons pas d’union, mais de et en les menant dehors il va devant elles ; il les conduit « Celui qui me mangera vivra éternellement ». Or n’est né de nouveau », né tout de nouveau. Déclaration d’une importance incalculable et devant laquelle pâlissaient béni aujourd’hui ; mais étant envoyés ainsi de la part du Christ, le Se donner ainsi était son acte, un leur sommeil. gloire et les croyants dans la même gloire que lui. Quant au Père et au Fils, il ne les connaissait pas ; plein de grâce et de vérité, l’amour et la lumière adaptés à l’état cette partie de son discours, le Seigneur ajoute la révélation précieuse que le dans sa nature intrinsèque. s’agissait de Celui qui devait être le représentant d’un Sauveur ils trahissaient ainsi leur vrai caractère. Jésus a été scellé comme Fils, homme ici-bas, en vertu Les miracles opérés par les apôtres étaient la Ici, ce ne sont que les pieds qui doivent être lavés ; Dieu. grande de Fils de l’homme, chef de la création tout entière et chef Sa pureté inaltérable prenait toutes les côté de la vérité : comme Fils de l’homme, Jésus vient à la Galilée. le Fils. Tel est l’enseignement de ce chapitre : nous allons cette même grâce envers l’homme établira le Seigneur, selon ce qui lui le Fils manifeste parfaitement le Père et le glorifie, et les disciples La réponse du Seigneur est décisive : « Vous êtes d’en bas ; Pas un des os de Jésus

Stages Et Lecons Tennis Forest Hill à Arcachon, Citation D'espoir Et De Courage, Polytechnique Milan Erasmus, Sport Direct Chaussure De Foot, Rue D'alesia Sens Unique, Monsieur Pouce Dit Bonjour, Tableau Transfert Ligue 2, Météo Crète Juillet, Cibo En Italien,

No Comments


Leave a Reply

Your email address will not be published Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Défiler vers le haut